Prévalence et incidence, quésako ?

Cet article est le premier d’une série d’articles ne présentant non pas des phénomènes biomédicaux, mais des définitions de termes scientifiques. C’est très théorique, mais c’est indispensable !

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter l’incidence et la prévalence ! Ces deux termes sont des indicateurs très utilisés en épidémiologie (pour faire simple, l’épidémiologie est l’étude de la distribution des maladies dans la population) que vous retrouverez très souvent dans mes articles.

La prévalence

La prévalence est une proportion (généralement exprimée en pourcentage) représentant le nombre total de personnes souffrant d’une maladie X, dans un groupe Y, à un moment ou une période Z. J’écris moment ou période, car on peut mesurer la prévalence de deux manières : à un moment donné (par exemple le 7 octobre 2016) ou sur une période donnée (pendant l’année 2016). On parle respectivement de :

  • Prévalence instantanée

et de

  • Prévalence de période

Commençons par un exemple simple. Notre maladie X est la grippe, notre groupe Y est une grande famille de 20 personnes (très très grande famille) et notre moment Z est le 7 octobre 2016. Si nous souhaitons connaître la prévalence de la grippe dans cette famille le 7 octobre 2016, ce sera donc une prévalence……..instantanée, très juste !

Mais comment la calculer ?

C’est très simple, on regarde la famille Y et on voit que Grand-mère Janine, Tante Claudine et Maman Sylvie souffrent de la grippe (voir le diagramme). Trois personnes sur vingt sont malades ce qui nous donne une prévalence instantanée de 3/20 = 15%. Cela signifie que le 7 octobre 2016, 15% de la famille Y est malade.

Membres de la famille Y atteints de la grippe au cours du mois d'octobre
Membres de la famille Y atteints de la grippe au cours du mois d’octobre

Et la prévalence de période ?

On y vient.

Pour calculer une prévalence de période nous avons besoin, comme expliqué précédemment, d’une période. Choisissons le mois d’octobre et gardons notre famille Y avec sa grippe (Maman leur avait pourtant dit de ne pas sortir sans veste! ). Vouloir calculer la prévalence de période signifie vouloir connaître le nombre de personnes total ayant eu la grippe pendant le mois d’octobre, y compris celles ayant déjà la grippe avant le mois d’octobre (c’est une précision importante, vous comprendrez par la suite pourquoi). Si l’on regarde le graphique, on peut voir que 5 personnes ont eu la grippe au cours du mois d’octobre : Maman Sylvie, Grand-mère Janine, Tante Claudine, Oncle Gaston et le petit Leo. Cinq personnes sur vingt ont eu la grippe au cours de ce mois, ce qui nous donne une prévalence de période de 25%.

L’incidence

Vous allez maintenant comprendre pourquoi j’ai insisté sur le fait que la prévalence de période prenait aussi en compte les personnes étant tombées malades avant la période sélectionnée. C’est tout simplement parce que la seule différence entre la prévalence de période et l’incidence, est que l’incidence ne prend en compte que les personnes nouvellement tombées malades pendant la période choisie. L’incidence est donc la proportion (généralement calculée en « nouveaux cas pour 100’000 habitants ») de personnes nouvellement malades pendant une période sélectionnée.

Pardon….?

Je m’explique. Reprenons notre famille Y et sa grippe, et calculons cette fois l’incidence de la grippe dans cette famille pendant le mois d’octobre. Les personnes tombées malades durant le mois d’octobre sont : Tante Claudine, Oncle Gaston et le petit Leo, ce qui nous fait 3 personnes sur 20. Nous avons donc pour le mois d’octobre, dans la famille Y, une incidence de la grippe de 3 nouveaux cas pour 20 personnes. Autrement dit, trois nouveaux cas de grippes sont apparus pendant ce mois. Rien de compliqué !

Le cas du diabète

Laissons un moment notre famille Y tranquille, et prenons un exemple concret pour illustrer tout ce qui a été dit précédemment. J’ai pour cela choisi de parler du diabète. Pourquoi ? Simplement parce que c’est une maladie extrêmement répandue (huitième cause de mortalité au niveau mondial1), dont la prévalence augmente chaque année et tout particulièrement aux Etats-Unis.

Selon l’American Diabetes Association2 (Association Américaine du Diabète), la prévalence du diabète aux USA en 2012 était de 9.3% et il est indiqué que chaque année 1.4 millions d’Américains sont diagnostiqués diabétiques. Cela nous donne donc une incidence de…. 14 nouveaux cas pour 100’000 habitants par an (j’admets, on a vu plus dur comme calcul). Toujours selon la même association, cela coûte chaque année 245 milliards de Dollars américains. Alors je sais, ce n’est pas le sujet de l’article, mais j’ai trouvé intéressant de vous partager ces chiffres impressionnants (surtout après un article aussi théorique 😉 ) !

Voilà, vous savez désormais tout sur l’incidence et la prévalence. Alors même si ça ne vous sera pas forcément utile pour réussir dans la vie, cela vous sera certainement très utile pour comprendre plus facilement mes prochains articles, et ça, ça n’a pas de prix 😛 !

___________________________________________________________________________________________

1 http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs312/fr/ (visité le 20 octobre 2016)

2 http://www.diabetes.org/diabetes-basics/statistics/ (visité le 20 octobre 2016)

 

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *